Quels sont le...

Quels sont les fondements de la pédagogie Montessori ?

0 533

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation créée au début de XIXème siècle par Maria Montessori. Ses fondements reposent sur une approche sensorielle et kinesthésique de l’éducation de l’enfant : elle part du principe que chaque enfant est unique, dispose de sa propre personnalité et ainsi doit pouvoir avancer à son rythme.
En fonction de ses difficultés et de ses facilités, l’enfant passe autant de temps qu’il le souhaite sur une activité, pour favoriser sa concentration et sa dextérité. Cela l’aide à découvrir des notions abstraites de façon sensorielle et concrète

Les périodes sensibles

Selon Maria Montessori, l’enfant passe par différentes phases dites « périodes sensibles ». Ce sont des périodes particulières et limitées dans le temps pendant lesquelles l’enfant est particulièrement sensible à certains aspects de l’environnement et moins à d’autres. Ces périodes lui permettent d’acquérir certains caractères qui lui seront utiles pour son développement.
Il existe traditionnellement 6 périodes sensibles :

  • Période sensible au développement social
  • Période sensible aux petits objets
  • Période sensible au raffinement sensoriel
  • Période sensible au langage
  • Période sensible au mouvement
  • Période sensible à l’ordre

La liberté, l’autonomie et l’autodiscipline

La pédagogie Montessori permet de favoriser l’autonomie et la confiance en soi de l’enfant. En effet, cette méthode vise à privilégier l’autocorrection : l’enfant corrige lui-même ses erreurs en pratiquant de nouveau. Il n’est pas brusqué par la correction de l’éducateur et avance à son rythme.

L’environnement et le rôle de l’éducateur

« Apprends-moi à faire seul » – telle est la devise de la pédagogie Montessori. L’éducateur a en effet un rôle majeur dans son application : il doit créer un environnement propice et harmonieux, notamment par l’apport de matériel spécifique. Dans cet environnement, il doit également être en mesure d’observer l’enfant dans son développement. L’éducateur doit aussi freiner son élan d’autorité.

Cette pédagogie est de plus en plus développée en France, avec un peu de retard, notamment à cause d’un système étatique rigide et peu ouvert à la « nouveauté ».

AUCUN COMMENTAIRES

Laisser une réponse: