Timber by EMSIEN-3 LTD
samedi, septembre 23, 2017
Argent

0 535

L’assurance vie contractée doit répondre à tous les besoins de l’assuré dans sa vie actuelle et future. Pour être sûr de dénicher le bon contrat, il est primordial de se poser les 3 questions suivantes :

Qu’est-ce qui vous pousse à contracter une assurance vie ?

Il existe de nombreuses raisons pouvant motiver le besoin de contracter une assurance vie. Dans la plupart des cas, c’est la préparation de sa retraite qui prime. Il est possible via ce moyen de se constituer un capital. Et ce, en épargnant durant sa phase active et selon son propre rythme. Un contribuable aura au départ de sa retraite, un capital qui lui permettra de mieux vivre ses derniers jours. Cette assurance bénéficie également d’une grande souplesse dans le domaine de la gestion financière. Cela permet de personnaliser son allocation financière. De plus, la transmission du patrimoine constitué est régie par un régime fiscal particulier. La possibilité d’effectuer une donation sécurisée est aussi une des raisons poussant à contracter une assurance vie.

Quel est l’objectif de prouesse que vous vous êtes fixé ?

L’assurance vie possède de nombreux supports financiers répartis en deux catégories : le fonds en euros et les unités de compte. La première catégorie est plus sécurisée, tandis que la deuxième catégorie est plus performante. Il est à rappeler qu’il est possible de combiner ces deux supports financiers dans un seul et même contrat.

Quelle est votre capacité financière ?

Une fois, vos besoins et vos attentes définis, il vous faudra ensuite vous fixer votre capacité financière. Étudiez maintenant chaque clause du contrat proposé. Il se peut que cela altère vos prérogatives et vos gains. Dans le doute, faites appel à un agent d’assurances qui saura vous conseiller sur le meilleur contrat correspondant à votre profil personnel.

0 790

En ayant des enfants, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières. Tout d’abord, la CAF propose quatre types d’aides sous conditions de revenus. Les deux premières sont une prime à la naissance de 923,08 euros qui a lieu après la naissance de l’enfant, ainsi qu’une allocation de base de 184,62 euros ou de 92,31 euros par mois.

La Prestation Partagée d’Éducation de l’enfant (PréParEe) est versée pour les parents s’arrêtant de travailler à temps partiel ou à temps complet pour leur enfant. La CAF incite le partage du congé entre les deux parents.

Une aide pour la garde de l’enfant est aussi versée tous les mois. Elle est valable sous conditions de ressources, pour des enfants de moins de 6 ans, gardés en crèche, chez une assistante maternelle, une garde à domicile, une association ou une micro-crèche.

À partir du deuxième enfant, des allocations familiales sont automatiquement versées. À partir de trois enfant, et pour les faibles revenus, le complément familial vient s’ajouter.

Les enfants grandissent vite. Tous les ans, l’Allocation de Rentrée Scolaire (ARS) est versée aux famille. Sous condition de ressources, elle est donnée aux familles modestes qui ont des enfants scolarisés de 6 à 18 ans. Son montant est modulé en fonction de l’âge de chaque enfant. À ce jour, elle est versée à plus de 3 millions de familles. Son montant varie de 362 € à 395 €.

Il est aussi possible de toucher des aides dans des cas spécifiques. Pour un parent décédé ou n’assurant plus son rôle d’entretien, l’allocation de soutien familial s’élève à 100 euros.

Si votre enfant est malade, accidenté ou handicapé, l’allocation journalière de présence parentale permet de rester au maximum auprès de son enfant. L’aide est de 42,97 € par jour pour un couple et de 51,05 € pour une personne seule.

0 991

Une petite idée qui nous échappe assez souvent est que si l’on a plus besoin d’un tel ou tel vêtement, il est possible d’en récupérer un peu de sous. L’idée est de les remettre sur le marché via un dépôt-vente d’occasion. Avec ce système, on peut espérer faire de petites économies dès lors que nous procédons à un vide-grenier ou à un changement de garde-robe par exemple.

Économiser en vous débarrassant des vieux trucs

C’est un excellent moyen de rapporter un peu d’argent au lieu d’aller jeter les vêtements à la poubelle. Il est à noter que ces dépôts-ventes vous achètent le plus souvent à 30 % de leur prix d’origine à condition que ces vêtements soient en très bon état. Ainsi pour trois vêtements revendus, vous en récupérez le prix d’un neuf. Mais en sachant que si le vêtement remis en vente est toujours à la mode en plus d’être en excellent état, cela peut vous rapportez encore plus que le tiers de son prix de départ comme convenu avec le responsable du dépôt-vente.

 

Les sites de vente de vêtement d’occasion pour fille

D’habitude, la plus grande partie des personnes ayant recours à ce genre de pratique sont des filles. On voit assez mal, ces messieurs se ruant sur des vêtements d’occasion sauf cas de force majeure. Ainsi, de nombreux sites ont ouvert leur porte à ces dames pour que ces dernières puissent y revendre leur vêtement ou encore pour qu’elle puisse trouver une bonne affaire parmi ces vêtements d’occasion qui sont encore en très bon état.

Les réseaux sociaux

C’est une alternative assez intéressante pour tenter de revendre des vêtements d’occasion. En effet, ce n’est pas tout le monde qui a la chance de faire les vides greniers quand il le désire. C’est pour cette raison que beaucoup de femmes optent pour les achats d’occasion en ligne pendant une petite pause au bureau et entre deux clics sur leurs ordinateurs.

0 830

Bien choisir la banque

Les établissements bancaires sont très nombreux, et leurs offres sont très variées. Il faut donc les comparer entre eux pour trouver ceux qui proposent les services les plus intéressants au meilleur prix. Toutefois, il faut d’abord définir les besoins réels. Une banque peut pratiquer un tarif attractif pour les prêts, mais peut prendre des frais élevés pour la tenue de compte ou les différents services. Il est également possible que pour l’ouverture de compte, des cadeaux et des bonus soient offerts, alors que les services sont onéreux. Il est donc important de bien étudier toutes les offres, ainsi que les services les plus fréquemment utilisés.

Eviter de souscrire aux services inutiles

Les services proposés par les banques sont très diversifiés, et certains d’entre eux agissent en doublon avec d’autres. Tel est le cas de la consultation de compte par internet et par téléphone. En effet, une fois qu’il est possible de voir les mouvements de compte via internet, il n’est plus très utile de souscrire aussi à ce même service par téléphone, sauf dans le cas où l’utilisateur se trouve souvent dans des endroits où il n’y a pas internet, ce qui est très rare. Il faut donc privilégier les services réellement utiles, et abandonner ceux qui n’ont pas de grand intérêt, afin de diminuer les frais bancaires.

Négocier les frais

La négociation des frais auprès de la banque peut aussi être une astuce intéressante pour diminuer ses frais bancaires. Toutefois, cette possibilité n’est pas accessible à tout le monde, sauf pour les gros clients qui disposent d’une certaine notoriété. Cependant, il existe des établissements qui proposent des services en pack qui sont assimilables à une négociation des frais. En effet, en souscrivant à un ensemble de services, les frais à payer deviennent moins chers par rapport à la somme des frais pris individuellement. Ainsi, une carte bancaire peut devenir gratuite si le client a contracté une assurance-vie ou que les frais de tenue de compte sont supprimés, si le client prend une carte spécifique et le service de consultation par internet.